Les albums du confinement #1

En ce temps difficile de confinement, écouter de la musique nous permet de nous échapper de la monotonie quotidienne. Je vous ai sélectionné pour ce premier article 4 albums que je voudrais vous faire partager.

Tame Impala, Slow Rush (Modular Recording, 2020)

La pop psychédélique de Kevin Parker est de retour, après nous avoir enchanté avec ces trois premiers albums. L’australien nous livre un album plus personnel où la question du temps est abordé sous toutes ces facettes. Il nous entraîne à cœur perdu dans un univers nouveau et fascinant. Écoutez, c’est ici.

Caribou, Suddenly (City Slang, 2020)

Caribou, Dan Snaith de son vrai nom, nous livre un opus des musiques électroniques kaléidoscopiques et imprévisibles. Le canadien nous invite à danser à travers ces compositions teintées de pop enjouée. Écoutez, c’est ici.

Ásgeir, Bury the Moon (One Little Indian Records, 2020)

L’islandais revient avec un sublime album guitare-voix parsemé de beats et effets électroniques. La composition poétique d’Ásgeir met en valeur la plume de son père (Einar Georg Einarsson, poète célèbre en Islande) et nous dévoilent onze pistes lumineuses. Écoutez, c’est ici.

Music For Containment (Milles Feuilles, 2020)

En cette période, Molecule a réussi à réunir 33 artistes sur une compilation « collaborative et solidaire ». Il en ressort une expérimentation musicale au travers d’une ambiance proche de la méditation. Les bénéfices seront reversés à la Fondation de France pour l’alliance « Tous unis contre le virus ! » qui regroupe avec elle, l’AP-HP et l’Institut Pasteur. Fermez les yeux et écoutez Music For Containment.

molecule
Music For Containment

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *